Myriam Jarmache—Chanteuse, Danseuse, Comédienne


Curriculum vitae




Myriam intègre en 2001 la maîtrise de Radio-France et suit un cursus de Classe à Horaires
Aménagés. Elle découvre la musique contemporaine et travaille avec des compositeurs et metteurs
en scènes tels que Roland Auzet. Elle obtient les diplômes de CFEM et DEM solfège avec mentions
au CRR de Boulogne.

Elle poursuit le chant en intégrant le Conservatoire du Ixème à Paris dans un double cursus : chant
lyrique et jazz. Elle se met également à la danse contemporaine et intègre la classe de Nadia Vadori
Gauthier. Elle découvre le BMC (Body Mind Centering) ainsi que l'atelier de poésie sonore de
Nadia Vadori-Gauthier.

En 2014, elle travaille avec l'Ensemble La Tempête en tant que chanteuse lyrique-danseuse , sous la
direction de Simon-Pierre Bestion.

En 2015, elle intègre l'ESAD, Ecole Supérieure d'Art Dramatique, dans la promotion 2018 . Cette
promotion porte un label spécifique : « art du mouvement » et demande des prérequis physiques,
tels que la danse ou le cirque, afin de les mettre au service du jeu de l'acteur.

Elle a pu travailler aux côtés de chorégraphes tels que Thierry Thieû Niang, Yoann Bourgeois, des
metteurs en scènes tels que Jeanne Candel et Lionel Gonzalez, Guy Alloucherie, l'auteure
comédienne performeuse Nadège Prugnard, Marcus Borja, Frédéric Cherboeuf, Ricci/Forte ...

Depuis 2015, elle travaille avec la Ville en Feu. C'est un collectif de treize interprètes qui ont réécrit
Le Sacre du printemps d'Igor Stravinsky pour le corps et la voix a cappella.

C'est elle qui a formé par le biais d'une approche somatique les 12 interprètes de la Ville en Feu à
devenir progressivement des chanteurs capable de restituer des extraits du Sacre du Printemps.

En 2016 et 2017, ils jouent au Théâtre de la Ville, au Théâtre de la Cité Internationale, au Regard du
Cygne, au Point Ephémère, et en septembre 2018 au Grand Théâtre d'Aix en Provence.

Dès sa sortie à l'Esad juin 2018 elle se lance dans sa première création : Carmen, je chante pour
moi-même.
Elle revisite le mythe de Carmen à partir de la nouvelle de Mérimée et de l'opéra de
Georges Bizet, pour en faire un « opéra transformé », où chant texte et corps se mêlent afin de
retrouver les monologues intérieures de Carmen.

Elle sera en résidence en novembre 2019 et février 2020 au théâtre de l'Aquarium et fera une
première restitution le 4 mars 2020.

En 2022 sous la direction de François Chaignaud et les Cris de Paris pour la création Tumulus en tant que
chanteuse danseuse.

Elle sera également comédienne chanteuse dans la prochaine création de Damien Droin « Entre
deux rives »
spectacle de cirque contemporain.